La nutricosmétique : la beauté dans votre assiette

scroll

Il n'y a pas que le proverbe qui nous dit que la beauté vient de l'intérieur. Les scientifiques aussi sont de plus en plus nombreux à affirmer que l'on peut rester mince, en forme et en bonne santé grâce à l'alimentation. Les aliments (ou compléments alimentaires) qui relèvent de la cosmétique nutritionnelle nous offrent des cheveux brillants, des ongles solides et une peau ferme.

À l'époque de Cléopâtre, on connaissait les vertus du bain de lait et de miel. Aujourd'hui, on se couvre le visage de rondelles de concombre pour se raffermir la peau, on se masse les cheveux à l'avocat pour les renforcer, et l'huile d'olive tient lieu de panacée dans la lutte contre le vieillissement. Ce qui fait du bien à l'extérieur ne peut pas être mauvais à l'intérieur ! Avec la nutricosmétique, on ne se contente plus de mettre les "ingrédients magiques" dans des masques, des baumes ou des sels de bain : on les mange ! On sait en effet depuis longtemps que les crèmes et autres lotions n'agissent qu'en surface. Pour des cheveux sains, des ongles forts et une peau nette, il est important d'approvisionner le corps, de l'intérieur, en macro- et micronutriments, de façon à l'aider à régénérer ses cellules. Des compléments alimentaires ciblés fournissent ainsi suffisamment d'antioxydants, de vitamines et de substances bioactives à la peau.

Qu'une alimentation correcte et équilibrée, ainsi qu'un apport suffisant en boissons, améliorent le teint, lissent la peau, renforcent les ongles et font briller les cheveux, ce n'est pas nouveau. Les carottes, les tomates, le cacao, le poisson et le thé vert, par exemple, contiennent des substances chimiques qui protègent du soleil, réduisent l'apparition de rides et atténuent les problèmes de peau sèche. Si l'on se penche sur notre alimentation, on constate vite qu'au lieu de fruits et de légumes frais, d'eau et de tisane, nous consommons plutôt de la viande, des charcuteries, des fromages et des sodas, c'est-à-dire des aliments riches en substances peu digestes et en composés phosphorés. Lorsqu'ils se décomposent dans notre système digestif, ils se transforment en acides que l'organisme doit encore laborieusement transformer. En outre, dans notre monde industrialisé, une grande partie des aliments contiennent des sucres, des graisses et des agents conservateurs. Sans compter que nous mangeons souvent trop vite, en trop grande quantité, et en grignotant entre les repas.

Mais il n'y a pas que l'alimentation proprement dite qui est en cause. Le stress, l'alcool et le tabac, le rayonnement UV et la pollution par l'ozone déséquilibrent le fonctionnement de notre intestin. Le bol alimentaire n'y est plus correctement digéré, et les vitamines, minéraux ou oligoéléments ne sont pas valorisés. Le corps produit alors des toxines qui - malheureusement - se voient dans le miroir.

La peau, notre sonnette d'alarme

Impuretés, cellulite et rides : notre plus grand organe, la peau, est avec les poumons, le foie et les reins un des quatre principaux organes épurateurs de notre organisme. Elle est par conséquent une sorte de sentinelle de notre état de santé et reflète le fonctionnement de notre métabolisme cellulaire. Une alimentation déséquilibrée, combinée à d'autres facteurs comme une surexposition au soleil (rayonnement UV) ou la tabagie, provoquent du stress oxydatif. Ce stress donne naissance à des radicaux libres qui affectent le fonctionnement des cellules. Une peau terne et à impuretés, des ongles cassants et des cheveux éteints sont autant de signes de cellules en mauvaise santé, de structures tissulaires déformées. Pour que notre peau, c'est-à-dire toute notre personne, n'ait pas l'air vieille, mais vivante et en bonne santé, il ne suffit pas de l'hydrater suffisamment. Il faut aussi consommer les substances antioxydantes adéquates. Celles-ci neutralisent les radicaux libres, favorisent la régénération cellulaire et garantissent la fermeté de la peau, ce que la recherche scientifique confirme. Selon une étude de Berliner Charité par exemple, un régime riche en fruits et légumes ralentit le vieillissement cutané.

Micronutriments de la nutricosmétique :

Même si la nature nous fournit tous les antioxydants dont nos cellules ont besoin pour rester jeunes et saines, notre mode de vie ne nous permet pas toujours de nous nourrir de produits frais et de façon équilibrée. C'est ici que la nutricosmétique entre en jeu. Elle aide à rétablir l'équilibre en nutriments de façon pratique et efficace, pour garder une belle peau. Elle s'appuie sur des substances naturelles comme les antioxydants (par exemple la vitamine C ou le zinc), qui, par l'appareil gastro-intestinal, passent dans le sang, puis dans la peau.

Les micronutriments les plus importants pour la peau, les cheveux et les ongles :

Biotine, acide pantothénique et vitamine D
La biotine (également appelée vitamine H ou B7) et l'acide pantothénique (vitamine B5) peuvent être qualifiés vulgairement de "vitamines de beauté". La première surtout, agit comme cofacteur dans le métabolisme et est indispensable à la santé de la peau et des cheveux. Elle participe à la synthèse de la kératine, qui donne à la peau sa fermeté, aux ongles et cheveux leur solidité. La biotine, que l'on trouve notamment dans l'épinard, contribue également au fonctionnement normal des nerfs et du psychisme. L'acide pantothénique est important, entre autres, pour la formation de la vitamine D. Cette vitamine dite "du soleil" assure une fonction essentielle dans la division des cellules responsables de la production de kératine (protéines fibreuses), de sorte qu'elle joue un rôle fondamental dans la structure et l'élasticité de la peau et des cheveux.

Vitamines E et C
Comme de nombreuses autres vitamines, l'antioxydant qu'est la vitamine E protège les cellules du stress oxydatif. De plus, il contribue à la préservation de la membrane cellulaire, donc à la bonne santé de toutes nos cellules. La vitamine C est un cofacteur dans la formation du collagène (composant du tissu conjonctif). Elle aussi aide à la régénération de la vitamine E consommée. Les vitamines C et E constituent une bonne protection contre le rayonnement UV responsable du stress oxydatif.

Vitamine A et bêta-carotène
La vitamine A assure le maintien d'une peau et de muqueuses saines et belles. Des dérivés de cette vitamine sont utilisés en cosmétique depuis longtemps, car ils influencent la décomposition du collagène. La vitamine A se forme naturellement à partir de bêta-carotène, substance que l'on trouve dans les carottes, comme chacun le sait. C'est elle aussi qui donne à la peau ce léger hâle bien connu. En outre, la vitamine A aide à garder une belle peau et joue un rôle dans la spécialisation des cellules.

Zinc
L'oligo-élément qu'est le zinc se trouve majoritairement dans nos os, notre peau et nos cheveux. Il contribue au maintien d'ongles, d'une peau et de cheveux en bonne santé, et protège les cellules du stress oxydatif. Dans l'alimentation, on le trouve surtout dans les poissons et fruits de mer. Avec 86 mg de zinc par 100 g, les huîtres sont les aliments qui en contiennent le plus. Mais qui mange quotidiennement des huîtres ?

Extrait de bambou
Le bambou contient du silicium, qui confère à cette plante élégante sa rigidité.

Acide hyaluronique et CoQ10
Comme "cosmétique de l'intérieur", l'acide hyaluronique est particulièrement important. Il peut emmagasiner 100 fois son poids en eau, ce qui en fait une sorte d'éponge naturelle pour notre peau. Il participe ainsi à la fermeté de la peau, corrige les fines rides et maintient la peau bien hydratée. La peau de bébé est lisse et élastique parce qu'elle contient énormément d'acide hyaluronique. Dès l'âge de 35 ans, le taux d'acide hyaluronique diminue et la peau commence à perdre de son élasticité. Résultat : les premières rides apparaissent. À l'âge de 40 ans, la production naturelle d'acide hyaluronique et de CoQ10 par le corps humain n'est plus que de 40%. À 60 ans, elle est tombée à 10% environ.

Sélénium
Les substances appelées flavonoïdes ne se trouvent pas seulement dans le cacao et le vin rouge, mais également dans le thé vert. Le thé vert contient en outre de la catéchine et de l'épicatéchine.

Cure de base pour peau fatiguée

Grâce aux cosmétiques nutritionnels, la peau rayonne à nouveau. En plus de cela, il est recommandé de consommer surtout les aliments riches en minéraux et en bases. Le recours à des poudres à haute teneur en bases peut constituer un complément intéressant en minéraux essentiels. En faisant une cure de calcium, potassium, magnésium et zinc deux ou trois fois par an, tout en mangeant selon les recommandations en la matière, on obtient vite des résultats visibles.

La nutricosmétique semble confirmer ce que l'on sait depuis toujours : la vraie beauté durable vient toujours de l'intérieur !

Recommandation Produit

powered by webEdition CMS